Chargement...

Nos métiers

X-Chaudière bois bûche

La chaudière à bois est considérée comme l’un des moyens de chauffage les plus écologiques et économiques

Le principe de fonctionnement de la chaudière à bois est relativement simple. Le bois stocké dans la chaudière entre en combustion et chauffe un liquide caloporteur (en général de l’eau). Celui-ci circule en circuit fermé à travers le local à chauffer. En fin de parcours, le liquide caloporteur ayant perdu ses calories revient dans la chaudière et est de nouveau réchauffé avant de reprendre son parcours.

Une chaudière à bois fonctionne un peu comme une chaudière au gaz ou une chaudière au fioul, sauf que son combustible est le bois. Lorsque celui-ci brûle, la chaleur accumulée dans la chaudière va à son tour chauffer l’eau qui circule dans le réseau de canalisation. Une fois chaude, cette eau sera acheminée dans le système central, vers les planchers chauffants ou les radiateurs de la maison. L’alimentation en combustible, ce fait de façon manuelle.

Les inconvénients de la chaudière à bois sont assez peu nombreux. On peut en citer cependant quelques-uns :

  • Il est nécessaire d'avoir un espace de stockage suffisant pour le bois, cet espace doit d'autre part être sec et bien ventilé;
  • L'appareil doit être réapprovisionné régulièrement (1 à 2 fois par jour);
  • La chaudière doit être couplée avec un ballon tampon, ce qui demande un peu de place supplémentaire dans la chaufferie.

Normes et entretien
Les normes à respecter concernent principalement le rendement thermique. Il doit être égal ou supérieur à 80%, dans le cas d’une chaudière à bois à approvisionnement manuel.  Quant à l’installation, comme nous le spécifions plus haut, doit réalisée obligatoirement, par un expert RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), QUALIBOIS. Assurez-vous que votre fournisseur de combustible connaît bien les critères à respecter pour la gestion du bois (durée de séchage de 24 mois à l’air libre, composition 100% bois, et autres). Pour ce qui concerne l’entretien de la chaudière à bois, il est obligatoire en France pour les modèles de 4 à 400 Kw, depuis 2009. Annuellement il faut nettoyer entre autres les foyers et les tubes de fumées, le ventilateur, et le collecteur des fumées. Il est important de procéder à la vérification des joints et d’en faire le remplacement si nécessaire. Au moins 2 ramonages doivent aussi être effectués par an. Comme plusieurs composantes de l’appareil font partie de cette vérification annuelle obligatoire, il est préférable de s'adresser à un spécialiste certifié plutôt que d’entreprendre soi-même ces travaux.

Quelques réalisations «X-Chaudière bois bûche»